Particuliers Professionnels Entreprises Site Institutionnel
!css

Droit d'alerte

Chers Fournisseurs,

Société Générale Côte d'Ivoire et ses filiales s’engagent à mener leurs activités en toute intégrité et transparence et à se conformer aux lois et règlementations en vigueur dans les pays où ils sont implantés.

A ce titre, Société Générale Côte d'Ivoire reste attachée au principe de tolérance zéro à l’égard des actes de corruption (actives ou passives).

Pour vous aider à une meilleure détection des situations potentielles de corruption, veuillez trouver ci-dessous quelques exemples de signaux d’alerte qui doivent induire de votre part un signalement sans délai.

  • Le trafic d’influence,
  • Les discriminations,
  • Le harcèlement moral ou sexuel,
  • Crime ou délit (y compris corruption),
  • La violation grave et manifeste d’un traité international,
  • La violation grave d’une loi ou d’un règlement,
  • Toute menace grave à l’intérêt général,
  • Atteinte grave envers les droits humains et les libertés fondamentales, la santé et la sécurité des personnes ainsi que l’environnement,
  • Conduite ou situation contraire au code de conduite et aux procédures du Groupe…

Ce signalement peut se faire par mail aux adresses suivantes :

  1. alerte.sgci@socgen.com
  2. L’outil Groupe WhistleB : https://report.whistleb.com/fr/societegenerale

Il traduit notre engagement à mener notre activité de manière intègre, ainsi que notre adhésion aux valeurs fondamentales que sont la transparence, la responsabilité et l’intégrité dans la conduite des affaires.

Ce dispositif d’alerte professionnelle permettra à vous partenaires commerciaux dont les intérêts sont susceptibles d’être affectés de porter à notre connaissance un délit, une violation grave dont vous aurez personnellement connaissance.

Société Générale Côte d'Ivoire encourage la transparence et apportera tout le support requis à quiconque signalera une infraction potentielle de bonne foi… même s’il n’y a rien d’avéré au final.

Société Générale Côte d'Ivoire assure un traitement confidentiel des signalements et la protection de leur auteur agissant de bonne foi contre toute forme de représailles.

Pour être recevables, les signalements doivent satisfaire aux conditions énumérées ci-dessous :

  • Bonne foi : l’utilisateur de ce dispositif d’alerte, doit agir de manière désintéressée et de bonne foi. A ce titre, les faits qui font l’objet du signalement doivent être présentés de manière objective en faisant apparaître leur caractère présumé. En contrepartie, l’auteur du signalement bénéficie des garanties associées au statut de lanceur d’alerte.
  • Confidentialité : les éléments de nature à l’identifier sont traités de façon confidentielle et ne peuvent être divulgués qu’avec son consentement sauf à l’autorité judiciaire ;
  • Protection : ce dispositif est facultatif ; aucune sanction ne saurait être prononcée pour sa non utilisation ou pour son utilisation de bonne foi. En revanche, l'utilisation abusive du dispositif peut exposer son auteur à des sanctions ainsi qu'à des poursuites judiciaires.

Société Générale Côte d’Ivoire vous remercie pour votre confiance et votre fidélité.